Télécharger logiciels

Fiche descriptive / Capture d'écran / Téléchargement

Une question ?

Trouver un avis sur un logiciel,

rencontrer de nouvelles personnes,

partager votre passion: Forum Telechargerfacile !

Accéder au forum.

Controle de la Masse salariale

Description

CONTROLE DE LA MASSE SALARIALE b5x

 

OBJECTIFS & MÉTHODES

Un outil tel que CMS est indispensable à la connaissance, au contrôle, à la prévision et à la gestion de la masse salariale dans un contexte où son estimation précise devient stratégique.

En suivi, il a vocation à restituer et exploiter les informations issues de la paye du niveau le plus fin (l’individu) jusqu’à des niveaux agrégés, en fonction des besoins des différents utilisateurs.

En simulation, il a vocation à restituer et exploiter les informations issues de la paye du niveau le plus fin (l’individu) jusqu’à des niveaux agrégés, en fonction des besoins des différents utilisateurs.

Ses objectifs : intégrer les informations individuelles et paramètres de gestion alimentant les modèles de budgétisation de la masse salariale (tels que le coût des entrants, des sortants, les augmentations, la distribution d’éléments variables, etc.) fournir l’information nécessaire à la production de rapports en matière de dépenses de personnel permettre l’analyse de la masse salariale tant en suivi qu’en prévision faciliter le contrôle de gestion de la masse salariale (détecter et mesurer les anomalies) rendre possible le pilotage de la masse salariale par la production de tableaux de bord précis et pertinents permettant de suivre ses différentes composantes exprimés en en effets de niveau, masse et report d’une part et montant financier, effectif concerné et contribution d’autre part. Une telle analyse permet de préparer les décisions en matière de gestion des rémunérations et des carrières.

L’exercice de budgétisation.

La budgétisation de la masse salariale pour l’année n+1 est l’opération qui consiste à fixer une autorisation de dépenses de personnel. Elle se fonde sur la détermination d’une base de budgétisation (exécution ou prévision d’exécution de l’année n, corrigée des éléments atypiques ou non pérennes), à laquelle sont appliqués les principaux facteurs prévisionnels d’évolution de la dépense pour n+1.

L’exercice de budgétisation repose donc sur les étapes suivantes :

  • analyse de l’exécution de l’année n
  • corrections éventuelles pour constituer la base de budgétisation
  • calcul des extensions en année pleine
  • prise en compte des facteurs d’évolution de la dépense (variation des effectifs, mesures catégorielles,GVT, etc.) conformément à un scénario de gestion sous-jacent.

Zoom : le périmètre

 

L’exercice de budgétisation à vocation à s’appliquer sur tout type de périmètre : il peut porter sur une société, sur un établissement, un service, un département, une catégorie de personnel, jusqu’à s’appliquer spécifiquement personne par personne. Les différentes étapes ne portent pas nécessairement sur le même niveau de détail, de périmètre (certains facteurs peuvent être pris en compte globalement pour le périmètre tandis que d’autres devront faire l’objet d’un traitement différencié par population). La démarche adoptée s’adaptable pleinement selon les besoins. 

 

Un indicateur important : L’effet report

Les décisions prises en gestion (« mesures nouvelles ») conduisent généralement à une augmentation (ou une diminution) des dépenses de l’année en cours, mais aussi parfois de l’année suivante. C’est la date à laquelle les mesures prennent effet qui détermine leur impact sur la dépense sur l’année en cours et, le cas échéant sur l’année suivante. Afin de prévoir l’ajustement de crédits nécessaires pour couvrir l’évolution de la dépense l’année suivante, il convient de calculer l’effet report des mesures, encore appelée extension en année pleine. Le calcul de l’effet report s’effectue sur une durée totale de 12 mois de date à date.

Ainsi, l’effet report en année n+1 est nul si une mesure est mise en oeuvre au 1er janvier de l’année n, car la mesure prendra son plein effet sur l’année où elle intervient. En revanche, si la mesure intervient le 1er juillet, elle impactera non seulement les 6 derniers mois de l’année, mais aussi les 6 premiers mois de l’année suivante.

Le calcul de l’effet report porte non seulement sur les mesures individuelles, les mesures catégorielles, les mesures générales , mais aussi sur les variations d’effectifs intervenus en année n, en prenant compte de leur date d’effet.

Ainsi une arrivée au 1/09 ne nécessitera qu’1/3 des dépenses l’année d’arrivée, mais le complément 2/3 aura un impact en exécution l’année suivante.  

  L’analyse et le suivi

L’analyse et le suivi de la dépense, matérialisé par des tableaux de bord, au cours de l’année n sont des processus essentiels et devant être réalisés mensuellement.

Le suivi permet de mesurer les écarts tant pour la dépense que pour la consommation des effectifs entre les montants prévus et les montants réalisés.

L’analyse de la dépense, quant à elle, permet d’expliquer les écarts entre le prévu et le réalisé en identifiant l’incidence des rythmes de gestion et des modes d’organisation ainsi que l’effet des erreurs d’évaluation ou des décalages dans le temps des évènements prévus, ou enfin de décisions de gestion différentes du scénario de budgétisation. La prévision devra être réajustée en conséquence.

La prévision effectuée tout au long de l’année n permet de déterminer le « point d’atterrissage de fin d’année» et de s’assurer du respect du plafond fixé, en budget et en effectif.

Elle permet aussi de procéder à des mesures correctives et de connaître ainsi le volume des marges qui pourront être éventuellement dégagées. Il s’agit d’un processus itératif de réajustements successifs. Les exercices de prévision s’articulent avec les mécanismes de décisions de gestion, ces dernières ayant toujours un impact sur la masse salariale. Ils doivent permettre d’effectuer des choix de gestion éclairés.

C’est pourquoi ces exercices de re-prévision doivent être effectués de manière mensuelle. 

Principales fonctionnalités du logiciel CMS:

CMS - Contrôle de la Masse Salariale -
Sa valeur ajoutée réside dans l’intégration des concepts et formules de calcul, le paramétrage ne concerne donc que les données applicatives.
La pertinence des résultats permet d’un coup d’œil de visualiser les différents indicateurs pour vous permettre de piloter efficacement votre masse salariale et décider en toute connaissance de cause.

Les paramètres de gestion
Ces paramètres décrivent les différents règles de gestion des rémunérations dans l’entreprise. Multi-sociétés, multi-conventionnels, ils prennent en compte les différences de traitements des éléments composants les dépenses salariales.

Les données individuelles
Les éléments individuels sont regroupés en volets décrivant respectivement les informations signalétiques d’une part et l’historique des modifications de rémunération et d’affectation d’autre part.

Les modifications générales
Pour toute l’entreprise ou une sélection d’une population précise, il est aisé de définir des modifications du salaire de base, des salaires minimum, des primes fixes catégorielles, des taux de charges patronales…en réel et en simulation.
Par cette fonctionnalité collective, il est très simple de simuler des mesures individuelles.

Le calcul
En quelque secondes, il s’effectue sur douze mois consécutifs, à partir de la date précisée.
Il intègre les données individuelles et collectives, réelles et prévisionnelles. Une sélection permet de cibler une population précise (entité juridique, site, affectation budgétaire, …).
Parmi les nombreux automatismes intégrés, on peut citer : le GVT, l’effet d’effectif, l’effet de Structure, l’effet de Noria

Présentation des résultats de CMS
Au choix, à effectif constant ou à effectif variable, intégrant toute ou partie des rémunérations, …., il est ainsi possible de visualiser, d’imprimer et d’exporter les nombreux tableaux. Aussi afin d’assurer une cohérence totale, les résultats sont affichés en effet de niveau, effet de masse et précisent l’effet report sur l’année suivante.
Que ce soit par rémunération, par catégorie structurelle, par société, par établissement, par convention, .... ou même par individu, les masses mensuelles et annuelles sont clairement présentées. Aussi les différents facteurs de glissement font l’objet d’une analyse particulière afin d’identifier rapidement et d’évaluer précisément les raisons des variations. Tout aussi indispensable au bon pilotage, un focus sur les entrées-sorties permet d’avoir une vision claire sur les mouvements de personnel.



Vu: 7900 fois
Téléchargement: Total: 0 / Cette semaine : 0
Editeur:
Sytème d'exploitation: Microsoft Windows 95/98/Me/NT/2000/XP/2003
Licence / Prix: Shareware /
Ajouté le: Monday 11 April 2011
Dernière mise à jour:
Taille approximative: 0.00 Mo


Placer sur votre site :

Avis logiciel Controle de la Masse salariale :

  • Nous avons bien aimé
  • Très pratique
  • La limitation permet de vraiment tester le logiciel
  • Nous avons moins aimé

Note Telecharger Controle de la Masse salariale :

  • Controle de la Masse salariale - Pages préférées :